Créer sa société en Angleterre : tout ce qu’il faut savoir

créer son entreprise

De nombreux entrepreneurs français ont décidé de créer une entreprise en Angleterre et la plupart d’entre eux n’ont pas regretté d’avoir fait ce choix. En effet, le Royaume-Uni permet de bénéficier d’une multitude d’avantages. Hormis un climat des affaires favorable à plusieurs catégories d’activités, on y profite également d’une fiscalité avantageuse. C’est principalement pour ces raisons que cette région du monde attire autant d’investisseurs.

Créer une entreprise en Angleterre : les étapes à suivre

Pour démarrer légalement une activité en Angleterre, il faudra régler un certain nombre de formalités. L’entrepreneur français doit tout d’abord trouver une solution de domiciliation. S’il peut se rendre sur les lieux, il suffit de louer des bureaux au nom du futur dirigeant dans un premier temps avant de mettre le bail au nom de la société. Si l’on ne peut pas se déplacer, il est aussi possible de contacter des agences spécialisées.

Quoi qu’il en soit, la seconde étape consiste à demander une pièce équivalente au K-bis. Pour l’obtenir, il suffira de remplir un formulaire sur un site dédié et l’acte sera délivré dans les plus brefs délais. Une fois ce document en main, il faudra ouvrir un compte bancaire au nom de l’entreprise. Les banques peuvent refuser la demande d’ouverture de compte et cela est même très courant si le dirigeant est un non-résident. Voilà pourquoi il est d’ores et déjà conseillé de chercher une personne qui se portera garante.

Par la suite, il faut encore obtenir un numéro de téléphone local ainsi qu’un numéro de TVA. Ce second identifiant est facultatif dans la plupart des cas. Néanmoins, régler les formalités concernant la TVA est toujours de mise si l’on se procure régulièrement des matières premières ou des produits soumis à la TVA.

Enfin, il ne reste plus qu’à prendre certaines mesures pour assurer la bonne tenue de la comptabilité. Il est bon à savoir que la comptabilité en Angleterre soit moins contraignante pour les entreprises. Afin de ne rien laisser au  hasard, il est toutefois conseillé de se faire accompagner par des spécialistes de la fiscalité anglaise.

Les obligations des entreprises en matière de comptabilité en Angleterre

Le gouvernement britannique a toujours voulu faire du pays un paradis pour les investisseurs. C’est pour cette raison que les entrepreneurs y profitent d’une fiscalité avantageuse et d’une comptabilité flexible. Au Royaume-Uni, il n’existe pas de textes similaires au Plan Comptable Général, mais la tenue de livres de compte reste obligatoire.

Dans ce contexte, les responsables peuvent adopter n’importe quel système à condition qu’un document de référence existe. Des dispositifs de contrôle ont cependant été mis en place afin de lutter contre les fraudes et le blanchiment d’argent. Les PME doivent par exemple transmettre un bilan de résultat aux autorités compétentes chaque année. La norme internationale FRS 102 précise toutes les exigences que les sociétés doivent remplir. Dans tous les cas, l’utilisation de logiciels comptables est vivement recommandée.

Be the first to comment on "Créer sa société en Angleterre : tout ce qu’il faut savoir"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*