Comment agir contre les risques psychosociaux au travail ?

risque-travail

La France est un pays qui détient le triste record de consommation d’antidépresseur. Une grande partie de cette« addiction » provient des difficultés des salariés rencontrées lors de leur activité professionnelle. Stress, perte de sens et anxiété peuvent générer des épisodes toxiques pour la santé. Tout cela est lié aux risques psychosociaux. Alors comment lutter contre ces phénomènes et dangers du monde du travail ? On évoque quelques pistes dans cet article.

Que sont les risques psychosociaux ?

Pour comprendre comment lutter contre ce phénomène, il faut avant tout le définir précisément. On désigne par risques psychosociaux, tous les dangers pour la santé physique et mentale auquel sont exposés les personnes en raison de leur activité professionnelle.

Ils peuvent être causés par les tâches à effectuer (porter des choses lourdes, brûlure, travail dans le froid ou dans un contexte éprouvant…), par l’organisation (rythmes trop élevés, perte de sens…) ou les relations (problèmes de management, entres collègues…).

Des conséquences pour le salarié et pour l’entreprise

Exposé à de tels risques, les salariés se retrouvent en situation de souffrance. On observe très rapidement les causes de ce phénomène qui se manifestent par un mal-être du travailleur ainsi que souvent des symptômes physiques comme des syndromes cardiovasculaires, des troubles du sommeil ou des douleurs articulaires.

Cette souffrance se ressent également au niveau de l’entreprise. En effet, on observe que dans les sociétés les plus concernées par des risques psychosociaux, l’absentéisme est en forte hausse, la productivité individuelle des salariés en chute libre et le nombre d’erreur de manipulation augmente. Cela peut être dramatique dans les secteurs à haut risque.

Comment lutter contre ces phénomènes ?

Malheureusement, il n’existe pas de recette miracle contre les risques psychosociaux mais de nombreux outils sont à notre disposition pour réduire leur fréquence. La première solution est de former les salariés et les managers à les identifier, les reconnaître et à déconstruire les situations à risque pour éviter qu’ils ne se produisent. Cela peut par exemple être fait via les instance représentatives du personnel au travers d’une formation CSE par exemple.

Il conviendra de mener des diagnostics au sein des différents postes de travail pour identifier les lieux potentiels où ces risques peuvent émerger et surtout, de rester à l’écoute des salariés qui sont toujours en première ligne.

La lutte contre les RSP est une obligation pour l’employeur

L’employeur est d’ailleurs tenu à une obligation de résultat pour lutter contre ce phénomène. Pour cela, il doit absolument mettre en place ces opérations de sensibilisation en informant l’ensemble de ses collaborateurs.

Il doit également existe des mécanismes de« répression » pour combattre de façon active les risques psychosociaux lorsque ceux-ci se produisent. Par exemple, en nommant au sein de l’entreprise des référents auprès de qui les salariés peuvent dénoncer des situations qui rentrent dans le cadre des risques psychosociaux.

Cette obligation est inscrite dans le code du travail (articles L4121-1 à 5).

Si les risques ne baissent pas dans un temps raisonnable, la responsabilité de l’employeur peut être engagée, notamment au tribunal ou devant les Prud’hommes par exemple.

Be the first to comment on "Comment agir contre les risques psychosociaux au travail ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*